Un conte : pour qui ? pour quoi ?

 

Notre imagination est la seule limite
à ce que nous pouvons espérer
avoir dans le futur”.

Ch.F. Kettering

 

Le conte est cette narration de l’histoire qui peut prendre des libertés par rapport aux événements relatés.  D’un fait observé, il s’ensuit l’élaboration subjective autant que créative d’un scénario qui va porter les protagonistes de l’histoire vers un dénouement heureux ou moins heureux.

 

La transmission des contes s’est faite d’abord oralement, leur donnant une coloration différente selon les contextes culturels où ils étaient conduits.  Cette transmission orale a donné lieu à des modifications dues aux ”accidents” mnésiques du conteur et aux us et coutumes où ils étaient relatés.  Par la suite, leur consignation par écrit leur a préservé un peu plus de stabilité.

 

Le conte jouit de toute liberté pour s’exprimer, la raison n’y voyant qu’une pause ludique.  Par cet accès à la fantaisie sans limites, il permet une autre vision du monde.  Et cette nouvelle vision décentrée par rapport à notre quotidien permet l’émergence d’idées voire de solutions à certains problèmes. Comme l’a dit Ch.F. Kettering : “Notre imagination est la seule limite à ce que nous pouvons espérer avoir dans le futur”.

 

Le conte : un outil précieux de Problem solving

 

Le langage imagé est beaucoup plus porteur en matière de compréhension d’une réalité : c’est le “comme si …” qui permet à deux interlocuteurs de mieux saisir ce que l’autre veut dire. Ce langage imagé est aussi plus porteur en matière de créativité : le fait de mettre en image ou en “film” ce que l’on dit permet à l’orateur de trouver plus aisément une voie à suivre; ce “scénario imagé” pourra alors suggérer d’autres idées plus applicables dans la réalité.

 

L’utilisation du conte que nous proposons est le conte métaphorique : il part de ce que la personne décrit de sa situation ou de son objectif.  Ces informations sont agencées et relatées de manière ludique et simple la plupart du temps.  Ce “retour” transformé à la personne lui permet de se réapproprier ses informations différemment et d’entrevoir de nouvelles pistes. Cette pratique du conte peut être vue comme une application concrète de cette résonnance qui s’installe entre celui qui relate sa situation et celui qui lui renvoie ce qu’il a dit tamisé par son ressenti. Elle permet une alliance inconditionnelle parce que l’interaction se joue davantage au niveau de l’imaginaire et de la créativité.

 

La transmission orale du conte métaphorique est privilégiée.  L’intérêt de cette transmission réside dans le fait que celui qui écoute retient ce qui lui paraît cohérent et constructif pour lui et peut mieux se dégager de la part “l’autre”.  Il peut, mieux à son aise, élaborer des stratégies qui lui conviennent.

 

L’utilisation du conte métaphorique s’adresse tant à l’adulte qu’à l’enfant, tant à l’individu qu’au groupe. Son efficacité dans l’entretien individuel de soutien ou thérapeutique est démontrée depuis de nombreuses années et pour des problématiques fort différentes.

 

Giovannina Villan

psychologue - psychothérapeute - formatrice

Etablissement N° 10035545/0   -  TVA n° LU26164170

 

Agrément du Ministère Luxembourgeois de l’Education Nationale, de l’Enfance

et de la Jeunesse N° SECO AI/Ct 201412/13